ihp





AAP générique ANR 2022: Une seule santé (One Health)


< Retour à la liste

  • Type d'offre : ------------ Clôture des pré-propositions : 28 octobre 2021 à 17h00 CEST, Clôture des propositions détaillées : prévue fin mars 2022
Date d'arrivée à l'ITMO : Mercredi 08 Septembre 2021


 

AAP générique ANR 2022 : Thématique Une seule santé (One Health)


 

Ouverture :                                                                             20 juillet 2021

Clôture de la soumission des pré-propositions :              28 octobre 2021, 17h CEST

Ouverture du dépôt des propositions détaillées :             prévue mi-février 2022

Clôture de la soumission propositions détaillées :           prévue fin mars 2022


Principal appel de l’Agence nationale de la recherche (ANR), l’Appel à projets générique 2022 (AAPG 2022) s’adresse à toutes les communautés scientifiques et à tous les acteurs publics ou privés impliqués dans la recherche française. Il doit permettre aux chercheurs et chercheuses des différents domaines scientifiques, d’accéder, en complément des financements récurrents qui leur sont alloués, à des co-financements sur un grand nombre de thématiques de recherche, finalisées ou non.

 

Résumé - axes thématiques

Axe H.2 : Contaminants, écosystèmes et santé

Axe H.3 : Maladies infectieuses et environnement

Axe H.4 : Santé publique, santé et sociétés

 

Calendrier prévisionnel 

Etape I   

  • Juillet 2021                       Publication du Plan d’action 2022 et de l’AAPG 2022
  • Début septembre 2021    Publication du Guide de l’AAPG 2022
  • 30 septembre 2021          Ouverture du site de dépôt Etape I pour les projets JCJC, PRME PRC, PRCE et enregistrement des projets PRCI
  • 28 octobre 2021               Clôture du site de dépôt et d’enregistrement Etape I
  • Mi-février 2022                 Notification des résultats de la première étape
  • Fin février 2022                Ouverture du site de dépôt Etape 2

Etape II (prévisionnel)

  • Fin février 2022                Ouverture du site de dépôt Etape 2 pour les projets JCJC, PRME, PRC, PRCE et PRCI
  • Fin mars 2022                   Clôture du site de dépôt Etape 2
  • Fin mai 2022                     Droit de réponse aux expertises
  • Juillet 2022                       Notification des premiers résultats des projets JCJC, PRME PRC et PRCE
  • Juillet/Septembre 2022   Contractualisation des projets sélectionnés

 

Axes thématiques - One Health

Axe H.2 : Contaminants, écosystèmes et santé

Contacts : edith.hourcade@agencerecherche.fr ; catherine.mouneyrac@agencerecherche.fr

Le périmètre scientifique de cet axe de recherche couvre notamment les approches pluridisciplinaires qui contribuent à élargir les connaissances sur la caractérisation et le devenir des contaminants physiques, chimiques ou biologiques contribuant à l’exposome, ainsi que leurs effets sur la santé humaine, animale et végétale et sur les écosystèmes, en cohérence avec le concept « Eco Health ». Des projets sont attendus notamment sur :

  • la caractérisation de l'exposome (incl. cocktail de contaminants, comportements individuels et collectifs et interactions entre stress de natures différentes chez l’homme, chez les animaux et chez les végétaux);
  • les contaminants, la métrologie environnementale et dans les échantillons biologiques, incluant les bio-indicateurs et bio-marqueurs ;
  • les effets et les mécanismes d’action des contaminants sur les organismes vivants, les écosystèmes et la santé humaine ;
  • l’éco-dynamique des contaminants, leurs interactions et leurs impacts trans- et multigénérationnels ;
  • les mécanismes adaptatifs et évolutifs chez les organismes exposés ;
  • l’évaluation de nouveaux outils de gouvernance des risques liés aux contaminations prenant en compte les perceptions des populations.

Une demande de cofinancement par la DGOS (Direction générale de l’offre de soin) peut être faite pour les projets incluant un établissement de santé partenaire.

 

Axe H.3 : Maladies infectieuses et environnement

Contacts : ingrid.pfeifer@agencerecherche.fr ; jean-marc.cavaillon@agencerecherche.fr

Cet axe concerne les agents pathogènes, les maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes et/ou les adaptations et résistances aux antimicrobiens en relation avec l’environnement. Les projets déposés relèveront d’approches intégrées, pluri- et interdisciplinaires associant des disciplines des sciences de l’écologie et de l’environnement, de biologie-santé, et des sciences humaines et sociales.

Plus précisément, cet axe de recherche couvre les domaines suivants :

  • l’ensemble des agents pathogènes des hommes, des animaux et des plantes quels que soient leur nature (bactéries, virus, parasites, champignons, algues et agents non conventionnels), en considérant notamment leur biologie et leur écologie.
  • les modalités de diffusion des agents pathogènes (y compris dans l’eau, l’air, les sols…) ; les processus d’évolution et d'adaptation aux changements environnementaux des agents pathogènes et de leurs hôtes et vecteurs ; les déterminants génétiques et non génétiques de la transmission.
  • les mécanismes d’émergence des maladies infectieuses (humaines, végétales ou animales, y compris zoonoses) en lien avec les facteurs environnementaux et anthropiques (comportements, éducation, statut social…).
  • les méthodes de lutte, de surveillance et de prévention, d’identification des populations et des zones à risque, de limitation de la diffusion, de préparation au risque épidémique voire pandémique (incluant le développement d’outils de diagnostic).
  • la modélisation des paramètres d’émergence, de diffusion, d’exposition, de transmission ou d'élimination, les analyses rétrospectives ainsi que la constitution de bases de données pouvant contribuer à la définition d’indicateurs pour une approche prédictive de l’évolution des épidémies dans le cadre de la veille sanitaire.
  • le développement et l’application de méthodes d’analyse de données massives, dont l’intelligence artificielle, au contexte des maladies infectieuses émergentes ou réémergentes.
  • les résistances aux traitements antimicrobiens, antiparasitaires, antifongiques, insecticides et biocides et leur dynamique d’apparition et de diffusion.
  • l’analyse des caractéristiques sociales et économiques des dispositifs de prise en charge des épidémies.
  • l’impact des comportements et pratiques individuelles et collectives sur la transmission.
  • l’organisation et la résilience des systèmes de soin en santé humaine et animale, face aux risques de maladies infectieuses émergentes etré-émergentes.

Une demande de cofinancement par la DGOS (Direction générale de l’offre de soin) peut être faite pour les projets incluant un établissement de santé partenaire. Les projets éligibles à un financement de l’ANRS-MIE ne peuvent être déposés dans le cadre de cet axe (cf. page 13).


cf. page 13 :

"En dehors de l’ANR, d’autres organismes, agences, associations ou fondations assurent une mission de financement sur projets et organisent leurs propres appels, comme par exemple l’Institut national du cancer (INCa), l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales – Maladies infectieuses émergentes (ANRS-MIE) ou la Fondation pour la recherche médicale (FRM). Par souci d’efficience, les projets relevant de ces appels à projets n’ont pas vocation à être financés par l’ANR. Ainsi, l’éligibilité des projets déposés à l’ANR dans le cadre de l’appel générique 2022 et relevant de thématiques susceptibles d’être soutenues par ces financeurs, sera conduite par l’ANR, éventuellement en lien avec ces organismes, agences, associations ou fondations (pour INCa et ANRS-MIE).

D’une façon générale, les projets financés par d’autres organismes, agences, fondations ou associations dans le cadre d’instruments de même nature et affichant des attendus identiques ne pourront bénéficier d’un double financement."

 

Axe H.4 : Santé publique, santé et sociétés

Contacts : tristan.lescure@agencerecherche.fr ; valerie.fromentin@agencerecherche.fr ; dominique.dunonbluteau@agencerecherche.fr

Cet axe de recherche concerne des recherches dans le domaine de la santé publique. Son objectif est :

  • de décrire, analyser et comprendre les différents facteurs et déterminants de santé, qu’ils soient d’ordre socio-économique, comportemental, environnemental, démographique, géographique, organisationnel, liés aux trajectoires de vie ou aux politiques publiques, sur la santé des populations et les inégalités de santé ;
  • de contribuer à l’élucidation des mécanismes des pathologies par des approches intégrant données populationnelles et biomarqueurs ;
  • de proposer des travaux relatifs à la surveillance, l’anticipation, la prévention, la préparation, en contexte ordinaire ou de crise (épidémie, conflit, etc.) ;
  • de susciter la transversalité d’analyse et d’approches avec les acteurs de la santé publique vétérinaire en matière de prévention (biosécurité, vaccination) et de gestion de crise notamment dans les approches populationnelles (modélisation, surveillance, …) ;
  • de réaliser, proposer ou valider études d’intervention et actions de prévention et promotion de la santé, de l’échelle du quartier (santé communautaire) à l’échelle globale ;
  • de réaliser des études d’impact sanitaire, économique et sociétal de mesures de prévention visant à améliorer la santé ou à s’adapter ou prévenir des menaces sociétales ou environnementales, comme des épidémies ou le changement climatique, et d’une manière générale évaluer les politiques publiques ;
  • de proposer des travaux sur l’organisation du système de santé (efficacité, efficience, accès, équité, équilibre entre prévention et thérapie, etc.) et des analyses sur les conséquences des innovations technologiques et médicales sur le système de santé (santé numérique, médecine génomique, prédictive, personnalisée, etc.) ;
  • d’analyser les interactions entre les différents acteurs, institutions ou groupes qui concourent à la prise en charge des questions de santé publique, à différentes échelles du territoire ;
  • d’analyser la manière dont les systèmes de santé et la société intègrent les connaissances acquises sur l’exposome, les enjeux liés à l’idée de santé planétaire, au changement climatique, à la perte de la biodiversité.

La considération de multiples déterminants et facteurs liés la santé, de leurs interactions et de leurs effets combinés est encouragée. Tous les dimensions et champs de la santé, les questions de qualité de vie, d’autonomie et de handicap seront considérés, tout au long de l’existence et dans les différents espaces de vie (résidentiel, scolaire, professionnel, activités de loisirs...). Un intérêt particulier sera porté aux recherches conceptuelles et méthodologiques permettant d’analyser les effets des déterminants et des facteurs liés à la santé.

Une demande de cofinancement par la DGOS (Direction générale de l’offre de soin) peut être faite pour les projets incluant un établissement de santé partenaire. 

 

Plus d'informations directement sur l'AAPG de l'ANR. 
 

Contact


Site par ID-Alizés